texte en prose

La France paiera

 

Je me souviens de ce groupe familial mongol qui s’était présenté il y a quelques années dans l’un des Centres de Demandeurs d’Asiles (CADA) du Havre. Le traducteur avait répondu aux premières questions :
- Nous avons fui en voiture le plus loin possible la misère et la persécution de notre pays et nous nous sommes arrêtés ici parce ce que nous ne pouvions plus payer l’essence ; et puis, de toute façon, il y avait la mer.
Qu’adviendra-t-il dans un futur proche des déplacements de malades vers l’ouest alors que les infos télévisuelles semblent nous faire oublier que l’ouest ne saurait adapter son extensibilité au déplacement de l’épidémie ?
Par-delà la Manche et l’Atlantique, nous ne pourrons pas vraiment compter sur Messieurs Johnson et Trump …
Je me demande si l’aide, non pas celle qui intervient d’ores et déjà, mais en terme de solution massive, à l’échelle des erreurs ultra libérales des gens qui nous gouvernent et nous chantent l’air nauséabond de la Nation derrière le confinement des toiles militaires, ne pourrait pas venir de Madame Merkel, j’ai failli écrire la mère (D’ouest en est, de la mer à la mère…).
Dans ce cas, nul n’est besoin de respirer trop à l’ouest pour l’affirmer, la France paiera.

29  mars 2020

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie