texte en prose

Agence Retraite Francilienne

 

Paris, le 19 novembre 2019

Monsieur,

Par mail du 21 octobre et mail de rappel du 11 novembre, vos services m’ont demandé pour « finaliser ma demande de retraite » de vous adresser par mail dans « l’espace personnel » de ma messagerie de mon compte sur votre site web de futurs bulletins de salaire, puis vous avez réitéré et précisé cette demande par courrier du 6 novembre en me demandant de vous fournir « mes bulletins de salaire de d’octobre à décembre, ainsi que ceux de janvier et février 2020 le cas échéant et vos arrêts maladies le cas échéant ».

J’attire votre attention sur le fait que je vous ai signalé dès ma demande de retraite sur votre site au début du mois d’octobre que je ne pourrais pas vous donner, comme tout salarié, des bulletins de salaires sur des temps de travail non encore effectués. Votre courrier m’oblige également à vous déclarer que je ne peux prévoir présentement mes éventuels futurs arrêts de travail.

Dans l’hypothèse où vos mails et votre courrier serait à interpréter le cas échant comme une demande de vous adresser successivement jusqu’en mars 2020 (départ en retraite demandé au premier avril 2020) mes bulletins de
salaire au fur et à mesure des mois de travail écoulés, sachez que je vous ai adressé de ma messagerie personnelle copie de mon bulletin de salaire du mois d’octobre et que je ne manquerai de faire de même à la fin de chaque mois jusqu’en mars 2020.

Par ailleurs, ne sachant plus qui suit plus particulièrement mon dossier, vous ou monsieur X qui m’a assuré par courrier du 15 octobre « qu’il procédait actuellement » à l’étude de mon dossier, je vous prie de bien vouloir tolérer que j’adresse également par lettre en AR à Monsieur X le double de ce courrier en vous priant tous deux de m’écrire si vous considérez, eu égard à ces remarques, mon dossier comme finalisé ou non.

Je vous en remercie d’avance.

Veuillez, Monsieur, recevoir mes salutations distinguées.

La société administrée

Elle répond à l’interrogation
Par la fuite ou l’injonction
Qui soumet les assujettis
À ses agents gagne petits
Des déraisons quantitatives
Sur spécialités multiplicatives
Son administration

Il répond de manière unique
Par un opérateur inique
Au nom du rentable format
D’une armée de soldats
Qui casse sociétés de qualité
Par richesses de proximité
Son service public

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie