Couple

Remercie-le

 

T’avais perdu tes illusions
Fallait-t ’il que tu sois nigaud
Et idéaliste couillon
Pour croire à tire-larigaud

T’étais devenu trop pessimiste
Te moquant des cons sur ta berge
Du rien à faire extrémiste
Dans le sens de ta noire gamberge

Et puis, tu t’es enfin réveillé
Tu appris à aimer les gens
Ton pessimisme s’est éveillé
Aux autres en espoirs indigents

Tu le dois à un grand dyspraxique
Depuis, ton pessimisme actif
Renoue sans noirceurs toxiques
Avec tes idéaux affectifs

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie