Moqueries

La guêpe néo facistoïde

 

Hier, elle m’ a piqué au ras du cou
Cette nuit, il a enflé et j’ai souffert beaucoup
D’un torticolis qui m’ a réveillé au lit
Et m’ a piqué de dire des mots très polis
Car je suis un mecton vachement positif
Jouace d’échapper au pire négatif
De la jolie bestiole en guêpière
Qui ne m’ a piqué au ras du derrière
Ou pire, l’angoisse de castration gamberge
Au ras de la… faites pas semblant d’être vierge

Je consulte aujourd’ hui un lettré médecin
Car j’ai désormais des gros maux sur les deux seins
Il me demande à quoi je suis allergique
Je lui déclame ma liste épidermique
En terminant par la fifille de son père
Il me répond de ne plus jamais me frotter
Sous peine de réveiller un méga urticaire
À une militante de la mouquère
Et me prescrit poème de corticoïdes
Contre la piqûre néo fascistoïde

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie