Ailleurs

Ce n’est qu’un début d’enfer

À la table des petits mensonges confortables

Tu vomiras tes apparences sociables
Devant les convives des vérités instables

Au lit de la puissance de tous les diables
Tu répondras comme une molle couille
Aux avances de furies insatiables

À la page des magouilles qui embrouillent
Tu copieras tes bidouilles politiques
Qui ont pris les bonnes gens pour des andouilles

Au procès des jugements de bave critique
Tu avaleras ta ration de commère
Jusqu’à en cracher glaires autocritiques

Dans la noyade des vieux mondes amers
Tu pataugeras dans l’exil désespéré
Orphelin des secours de tes nations mères

Au feu … ( à suivre )

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie