Moqueries

À Madame « la Maire de Paris »

 

La Ville ne serait « pas sale mais salie »
Par le climat, la densité, une saison
De boucs émissaires pleins de dégueulis 
À désigner comme cochons en porchaison

Au nom de tous les pires des pires malpropres
Parisiens, touristes, sdf, migrants 
Permettez-moi de vous déclarer en propre 
Que ce choix de com s’avère inopérant

Luttez contre les racines de la misère 
Et de la croissance des incivilités 
Au lieu de mal excuser malpropreté 
Par l’insalubrité des imbécillités

Et vos services de sales eaux en Seine
Ne transporteront plus nos pisses d’indifférence
Ainsi que nos chieries les plus obscènes 
Qui s’évacuent dans vos impuissances rances

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie