Moqueries

Quand j’étais pauvre, je ne comprenais pas pourquoi

Un homme fin et très intelligent

S’avérait un chiatique crétin
En faisant un mariage d’argent 
Abaissant son QI dans le purin

Un mec savant et cohérent 
Ne l’était pas dans tous les domaines 
Où le savoir eut été opérant 
Pour lui éviter bombes merdogènes

Un prolo méprisé et exploité
Puisse être salaud Thénardier
Alors que dialectique miroitée
Aurait dû le sortir du merdier

J’idéalisais trop la connaissance
Et qu’un jour, j’ serai un peu plus riche
En ne recherchant plus la suffisance
D’un tout pur intellect exempt de cliche

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie