Moqueries

« Jésus a mouru, puis Dieu l’a ressuscité d’entre les morts. »

 

La canicule m’a cuit à cœur
M’a dit un p’tit ange truqueur 
Je me suis fait avoir, j’ai eu tort
Et « j’ai mouru », me dit-il, retors 
À bon emploi du français fermé 
Aux résurrections déformées
Par leurs annoncées enfantines

Je n’ai pas eu le mauvais cœur
De lui répondre avec froideur
On dit « je suis mort » en bon français
Dans un mensonge sans procès 
Pour le définitif et majeur
Du néant de l’être corrigeur 
En sa conjugaison athéine

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie