Moqueries

Il a plu des coups sur son visage

 

Les uns parlaient de simple pluie
Refusant, c’est pas Dieu possible
Le courage de prévoir chez lui
Le pire pourtant si prévisible

Les autres, de gros coups de piaule 
En priant Ciel du laisser-faire
Dans l’intimité des libres geôles
D’épargner leurs petites affaires

Des politiciens en blablas
Lui promettaient un grand débat
Et encor’ une très Sainte Loi
Pour son meilleur climat ici-bas

Nous en faisions notre météo
Sans aide et un toit à lui donner
De grâce, demandons au Très-Haut 
De ne jamais nous en pardonner

Il a plu des coups sur son visage
Implorant son Dieu qu’ils passent 
Dans la souffrance de tous les âges
Jusqu’à ce qu’elle en trépasse

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie