texte en prose

Pourquoi et pourquoi pas ?

 

Pourquoi rebâtir sa toiture en l’enfermant dans le lourd couvercle de la puante rationalité économique ?

Pourquoi ne pas laisser aspirer par ce « trou noir » les décombres des valeurs dominantes qui nous encombrent ?

Pourquoi n’abriterait-elle pas un jardin à ciel ouvert où chacun serait considéré comme une flèche et où il ferait bon se promener la main dans la main, la tête aérienne dans l’air pur du ciel de l’infini ?

« Construire sur des ruines, en effet, ne signifie pas remettre debout quelque nouveau système de cohérence, de vérité, de verrouillage, comme si de rien n’était. C’est au contraire prendre l’état des notions ruinées et la notion de ruine comme ferment d’une existence à inventer, légère et vacante »
Les derniers jours de Corinthe. Alain Robbe-Grillet.

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie