texte en prose

Brèves rencontres (2)

 

J’habite en ville à côté d’un foyer logement de très vieilles personnes crevant de mauvaise solitude, chacune quittant sa chambre pour un réfectoire, une petite salle où on l’anime, et une autre où on la réanime. Peu nombreuses sont celles qui en sortent autrement que par les pieds devant.
Parmi ceux qui déambulent encore dans la rue, il y a un vieux Monsieur à l’air doux, toujours impeccablement fringué.
Il marche plié en deux et j’imagine les efforts qu’il doit faire pour enfiler son costume le matin et offrir aux passants qui veulent bien la comprendre sa leçon de tenue des derniers jours.
Je suis un vieux parisien objectivement pressé, oppressé, très occupé par ses bonnes œuvres, qui a fait le choix de ne pas s’investir dans des relations affectives avec les très vieux du foyer et d’en rester (d’en finir …) avec eux par le mal élevé d’une politesse expéditive, neutre, et distante.
Mais avec lui, il s’est passé quelque chose. Nous n’avons échangé que quelques mots, nous ne savons rien l’un de l’autre, et pourtant nous nous apprécions bien.
Hier, 25 décembre 2018, je l’ai croisé dans la rue. Je lui ai simplement dit bonjour.
Il m’a répondu par le seul mot : Merci.
J’en chiale d’honneur et de déshonneur.

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie