texte en prose

« Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées ! » Ma Bohème. Rimbaud

 

Mon fils aîné m’a raconté qu’au cours de sa visite de samedi au zoo de Vincennes sa petite fille âgée de 16 mois s’est extasiée devant les singes en s’exprimant par de nombreux « Oh ! là ! là ! ».

Je trouve émouvante la capacité des enfants à s’étonner en proposant à leur entourage des appels à partager leur émerveillement.

Lorsque je reçois dans mon boulot des enfants qui ont vécu l’exil, j’essaie d’ailleurs toujours d’apprécier s’ils ont gardé une liberté d’allégresse, de naïveté, de rêve et d’étonnement devant la vie, ou, si trop marqués parce qu’ils ont vécu, ils jouent à singer les adultes …

Il me plaît de vous dire que ma petite fille a découvert la forme pré langagière d’un alléluia que je souhaite à tous.

 

La, la, la, la, lère  

Oh ! là ! là ! sortent de cage

Alléluia

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie