texte en prose

Les portraits de Mogarraz

La particularité de Mogarraz, village touristique de la province de Salamanque

considéré comme l’un des plus beaux villages d’Espagne, réside dans les portraits

réalisés par Florencio Maillo accrochés aux murs des maisons. Il a pris pour modèle

les photos prises par le Maire en 1967. En effet, à l’époque, nombreux étaient parmi

les habitants, ceux qui voulaient obtenir des papiers pour fuir la misère vers la France,

l’Allemagne ou l’Argentine.
388 visages, marqués par les inquiétudes et les souffrances universelles d’un exil proche, nous observent.
L’expo qui devait être provisoire semble être devenue permanente, comme le sera celle des dizaines de millions

d’exilés qui s’en suivront …
Quel est le touriste qui peut affirmer que sa descendance ne sera pas contrainte à l’exil quelque part dans le bazar du monde ?
N’est-il pas temps de regarder en face les regards des plus pauvres ?

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

2 Réponses à “Les portraits de Mogarraz”

  1. Le 3 mai 2018 à 18 h 19 min 010446g a répondu avec... #

    Excellente remarque!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Trois visages film

  2. Le 1 mai 2018 à 10 h 53 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Car un regard ne peut mentir,

    très bon premier mai à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Ami musicien

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie