Non classé

À Orly, cet hiver

 

Jean-François a déposé ses valises
Derrière le propre d’une modernité
Où l’exclusion du décollage est de mise
Aux dézingués de ses voyages plantés

Le jeune homme a planqué sa boîte noire
Dans le détournement d’un aéroport
En espace de survie de son couchoir
Il y a vécu son premier hiver dehors

Jean-François a protégé sa fragilité
En refusant signes de clochardisation
Qui auraient exposé ses mauvaises nuitées
Au terminal des règlements d’agressions

Il a choisi d’être invisible dans un hall
Au visiblement grade et dégeulasse
D’un « abri de nuit » sous le contrôle
Des serviteurs de l’Etat de notre crasse

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

2 Réponses à “À Orly, cet hiver”

  1. Le 10 avril 2018 à 18 h 36 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Les modernes temps n’arrangent rien à la misère !!,

    très bonne soirée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Juste un instant de silence

  2. Le 7 avril 2018 à 16 h 09 min 010446g a répondu avec... #

    triste description!
    Combien de milliers sont-ils?

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Subtil ou futile

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie