Moqueries

Pipi de chat ou bière de l’utopie

 

 

Cette nuit, obligé d’aller au bassin,

Est remonté jusqu’à mon ciboulot provo

La fermentation à chaud dans ses brassins

D’une bière en partage  nouveau  

 

Ses jolies bulles de paix apparentes 

Exhalaient odeurs de liberté

Du corps de sa texture désaltérante

Goûteuse d’égalité en fraternité

 

La cuvette n’a plus senti alors la mort

Mais belles saveurs, brunes, ambrés, blondes

Des eaux de l’utopie de Thomas More

Sans exclusion du tiers ou du quart monde

 

Et je me suis projeté dans l’utopie

Des libres qualités organoleptiques

D’une mousse en société critique

Des frontières et des boulots de pipi

 

Etait-ce par vieillesse de petit bourge

En mal de soulagement de grosse prostate

Qui revendiquait ses acquis jusqu’à la courge

 

Était-ce effet de jeunesse immédiate

En mélange fluide de toutes les luttes

Libérant pauvres en vieux monde de putes

 


 

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie