Moqueries

Maman, j’ai vraiment besoin de vacances

Hergé représente pour la première fois le capitaine Haddock dans le Crabe aux pinces d’or. Il naît dans les pleurs de honte de lui-même et de son alcoolisme en appelant sa mère.
Jolly Jumper à qui j’en parlais dernièrement m’a dit qu’Haddock était pour lui l’archétype du vieux crabe  qui en pince trop pour sa mère, pleure un bout infantile qui ne peut plus revenir dans son giron, et compense dans l’eau de feu (de) sa mère.
Averell Dalton (Gégé pour Ma Dalton) m’a précisé que Tintin lui demandera toujours d’assumer de faire  Tintin surmoïque de ce désir œdipien en le sublimant par un silence d’or de l’amour du ciel…
Obélix ne les comprend pas mais m’interroge sur le fait de savoir si je ne trouve pas que sa mère est fautive de l’avoir laissé tombé dans la marmite lorsqu’il était petit…
Et Corto Maltesse me demande si mes envies vacancières de poser la mer dans le tour de mes îles ne me rapprochent pas des écueils des renseignements généraux du freudisme…
Maman, j’ai vraiment besoin de vacances. Retour en septembre. Bon été à toutes et à tous.

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Une réponse à “Maman, j’ai vraiment besoin de vacances”

  1. Le 21 juillet 2017 à 15 h 53 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Très bonnes vacances ami poète,
    à bientôt de tes nouveaux mots.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Peine et misère

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie