Ailleurs

On naît et on crève

 

 

 

Rien avant ou après, on naît et on crève

La vie endeuillée par deux néants

S’il n’y avait surgissements par les rêves

D’espaces-temps aux à-côtés condoléants

 

Les songes nous  rapprochent des astres morts

Et achèvent  souvenirs de leurs souffrances

En  entraînant  nos retenues à  leurs remords

Dans des détours à en perdre vraisemblances

  

Qu’importe la certitude qui nous crève

Les perpétuelles  insomnies du néant

Les rêves  les égarent et nous élèvent

Vers les dénouements  sans trêve du vivant 

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Une réponse à “On naît et on crève”

  1. Le 10 juin 2017 à 17 h 12 min coucouvousunblogfr a répondu avec... #

    Eh oui mon cher ami, c’est ainsi depuis la nuit des temps !!!!!
    Hédonistes et Epicuriens ont fait leur choix pour bien vivre ce laps de temps !!!
    Chacun de nous l’est un peu !!!!!
    Les Bouddhistes, eux ont une autre philosophie de vie, de mort et ne courent pas après le plaisir!! et pour eux, ni néant avant, ni néant après !!!!
    ça rassure !!!!
    Bon WE ensoleillé .
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : la nouvelle arche de Noé

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie