Chansons

Panpan

 

Les enfants voulaient un félin ou un canin
Tu étais à vendre comme lapin nain
Je leur ai dit qu’ils auraient tout en un
Avec rongeur aux soins plus bénins,
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

Au début lapereau dans ta grande cage
Tu étais alors tout mignon et très sage
Mais tu as pris très vite du poids avec l’âge
Le nanisme est à la vente bon trucage
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

En bouffant comme quatre tu as pris des formes
Tu es devenu un lagomorphe énorme
Tu réclamais grosses dépenses hors normes
A porte-monnaie déjà si filiforme
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

Fallait aussi au moins deux fois par semaine
Répéter les besognes sisyphéennes
Des laveries qu’à force j’ai pris en haine
Ton odeur de pipi n’était pas humaine 
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

Quand tu te sauvais, j’en devenais colérique
Je te coursais dans des luttes homériques
Dans noir apparte, tu te planquais stoïque
En grignotant quelques petits fils électriques
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

Je t’ai placé dans une ferme en Bretagne
Voulant faire ton bonheur à la campagne 
En t’imaginant avec lapine compagne
Mais à projeter sur lapin rien ne gagne
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

Trois jours après ta nouvelle embauche
Qui était de ma part faute de débauche 
Mon gros lapin, tu as passé l’arme à gauche
Trop de séparation parfois nous fauche 
Tous ensemble : haut les mains, peau de lapin
La maîtresse en maillot de bain, pan pan
Et mon lapin, Panpan, je ne l’oublierai pas

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

7 Réponses à “Panpan”

  1. Le 11 mai 2017 à 18 h 56 min coukie24 a répondu avec... #

    Le changement l’a démoralisé, pauvre Panpan !

    Dernière publication sur DE TOUT EN VRAC : L’araignée et Dame pantoufle

  2. Le 18 mars 2017 à 22 h 33 min Le Marginal Magnifique a répondu avec... #

    Épique narration !

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

  3. Le 18 mars 2017 à 22 h 32 min Le Marginal Magnifique a répondu avec... #

    Pauvre Panpan ! Mais sans doute n’as-tu rien à te reprocher…

  4. Le 17 mars 2017 à 16 h 27 min coucouvousunblogfr a répondu avec... #

    Au moins, il n’a pas terminé en civet, à la lmoutarde ou en pâté!!!!

    Dernière publication sur chroniques variées : cultiver son optimisme

  5. Le 10 mars 2017 à 10 h 12 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Ah ces braves animaux en appellent au meilleur de notre exigence ,

    j’imagine bien une mélodie de Pierre Perret sur les mots de ta poésie !!,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Juste un instant de silence

  6. Le 9 mars 2017 à 16 h 53 min 010446g a répondu avec... #

    Bravo! Je vois bien les enfants faire la ronde en le chantant!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Subtil ou futile

    • Le 9 mars 2017 à 19 h 03 min leblogdelpapet a répondu avec... #

      Tu vas avoir encore des problèmes avec ton inspecteur…

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie