Moqueries

Pépée m’a dit

 

En me croyant de ta famille

Pépé, tu m’as fait du mal

Je suis devenue ta fille

Perdue pour genre animal

 

Toi, chantre de l’anarchie

Tu m’as hélas enferrée

A la bête démagogie

Que tu ne pouvais blairer

 

Pépé, tu aimais trop ma bête

Tu singeais mes mamours

Pire qu’humaine Malbête

En zoophiles amours

 

J’ai cru que tu étais Dieu

Tu n’étais qu’un bonhomme

Qui m’a plaqué sans adieu

À mon dernier somme

 

 

 

 

 

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

2 Réponses à “Pépée m’a dit”

  1. Le 11 novembre 2016 à 1 h 06 min Le Marginal Magnifique a répondu avec... #

    Très bon ! Très réussi, belle idée de poème avec toutes les allusions. J’aime beaucoup la chanson ;-)

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

  2. Le 1 novembre 2016 à 9 h 38 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Pépée,anarchie,me vient alors en tête un air de Ferré,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Quand d'un être chaque jour grandit son amour

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie