Moqueries, Religion

Canonisée dans l’apparat …

Deux opposants  qui s’étaient paumés là

Étaient objets des  faveurs  de Pamela,

Et de la non moins charmante Déborah,

Dans un pays  régenté par un scélérat.

 

Ce salopard de dictateur s’en mêla :

« A quoi cela rime Déborah et Pamela

Amours  avec qui veut  mon gras ? ».

Il les avorta en guise de  débarras ! 

 

Pas un  curé  sur radio Pam  ne  héla,

Au nom  de la vie ouverte à tous les bras,

Le tueur de l’amoureux de Paméla,

Et de la non moins charmante Déborah

 

Et elles furent exilées chez une mère

Qui se pâmait là derrière son aura

En plaisirs réacs pour la misère

Et acceptait les ordres et l’argent d’un rat.

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

3 Réponses à “Canonisée dans l’apparat …”

  1. Le 30 septembre 2016 à 19 h 34 min Le Marginal Magnifique a répondu avec... #

    A l’ancienne. Un sujet qui fleure le 18ème siècle.

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

  2. Le 13 septembre 2016 à 20 h 47 min 010446g a répondu avec... #

    a lire avec recul: les mots ont plus de sens qu’ils n’en paraissent!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Film: "GIRL"

  3. Le 13 septembre 2016 à 17 h 10 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Peu nombreux sont les vrais combattants de l’injustice,

    très bonne soirée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Pour ton coeur d'espérance

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie