Moqueries

Au théâtre ce soir

Roger, à l’hypocrisie bourgeoise de mise,

Donne à son épouse, prénommée Maryse,

Distante bise de couple en crise.

Quelle conjugalité si bien comprise ! 

 

Le Roger préfère, en toute franchise,

Chaude et secrète liaison de mise, 

Avec Thérèse, leur bonne sous emprise.

Quelle incroyable et transgressive surprise !

 

Mais la Thérèse, en servante traîtrise, 

Dissimule à sa société acquise, 

Autre liaison cachée en lâcher prise.

Quelle formidable et originale méprise !

 

Son deuxième amant, un certain Yanis,

Jeune arriviste en roublardise,

Couche aussi avec une certaine Maryse.

Sans se tromper, avec le grand art l’auteur frise !

 

Que se passera-t ‘il entre la Maryse,

Le Roger, la Thérèse et le Yanis ?

Je m’en fous comme de leur première bise,

Car ce théâtre depuis toujours me les brise !

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

2 Réponses à “Au théâtre ce soir”

  1. Le 27 février 2016 à 17 h 12 min Le Marginal Magnifique a répondu avec... #

    Marrant ! Et comme tout ça rime bien avec ce dernier « brise ». Ce poème me parle, moi-même le théâtre me gonfle vite.

    Dernière publication sur Le Marginal Magnifique : Déménagement

    • Le 27 février 2016 à 18 h 44 min leblogdelpapet a répondu avec... #

      Pourtant le « théâtre est l’art de l’autre » (Ariane Mouchkine).

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie