Moqueries

Vive le râteau

Les compter serait addition primaire

Qu’elles soient matures ou jouvencelles  

Seul compte le souvenir doux et amer

De chacune en penchant pour pucelle   

 

Leurs suites avec d’autres n’avons que braire

Nous les célébrons toutes d’un grand cierge

Pour ne pas s’être laissé avec nous faire

Et d’à jamais rester nos saintes vierges  

 

S’interroger sur pourquoi on n’a pas osé

Ne peut courir après l’histoire du très court

Notre retenue ne saurait pas s’exposer

Mais son léger passé vaut bien des bourres  

 

Je dédie ce poème à toutes celles

Qui n’ont brûlé nos  instruments sentimentaux

Mais les ont allumés d’une étincelle  

Et les ont refroidis  avec quelques râteaux

 

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

2 Réponses à “Vive le râteau”

  1. Le 2 novembre 2015 à 10 h 35 min chasseurdimagesspirituelles a répondu avec... #

    Combien de beaux regards croisés,contemplés,sans suite heureuse pour notre intime plaisir ,
    car notre bonheur ne saurait en retenir qu’un seul !!.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Quand d'un être chaque jour grandit son amour

    • Le 2 novembre 2015 à 10 h 47 min leblogdelpapet a répondu avec... #

      « Ô combien de regards croisés contemplés »
      Cela pourrait être le premier d’un hymne aux regards féminins !

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie