Couple

Homer et Marge

Bon couple n’est jamais loin des pestes,

Et lorsqu’ils s’éngueulent et se détestent,

Sous leurs allures critiques à la marge,

Ils sont parfois cons comme Homer et Marge !

 

Mais ces deux-là en entente sur ma photo,

Donnent très belle image de couple.

Cela se voit sur leurs têtes à toto,

Et à bien d’autres signes qui s’accouplent.

 

J’aime chez elle profondeur des méandres,

Après douleurs de patience à attendre.

J’aime chez lui sourire prompt en sa cité,

Après rébellions contre sa cécité.

 

Vieillesse des amours n’est pas naufrage,

Mais conquête de vie et de courage,

Chez couple qui ne peut plus se voir,

Et ne renonce à l’espoir de se recevoir.

 

 

 

 

 

A propos de leblogdelpapet

A publié chez Edilivre un recueil de poèmes "Détournements entre autres"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Les lendemains de la poésie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cheminfaisant56
| Lemeilleurdesblagues
| Autourdelapoésie